LES HEURES BLEUES, bribes d'écriture

Il faut bien commencer par une histoire, des bribes d'idées, un synopsis... J'ai donc pris certains parti-pris au départ. Une histoire classique type heroic fantasy. Ok. Un peu de magie, oui, mais pas trop. Je veux donner un minimum de réalisme, d'implication et d'ambiance. Le cliché de l'amnésie au début de l'histoire? Case validée. Une sombre histoire de loup garou? Allez pourquoi pas!


Je me suis dit qu'il valait mieux que j'aille sur des terrains connus au départ. Je savais d'avance que j'aurais très vite fait de prendre des chemins de traverse et de pas respecter les codes. Il faut quand même que cela ressemble aux livres dont vous êtes le héros. Il est évident que l'on doit aussi proposer sa vision et dépoussièrer un peu l'ensemble.


Je pars du principe que le héros que l'on incarne dans le livre, ne connait pas grand chose sur lui. La lecture du livre devrait au fur et à mesure, expliquer le monde qui l'entoure mais aussi ce qui il est. C'est un risque de ne pas accompagner le lecteur au départ avec une description détaillé du personnage, mais je vois ça aussi comme une possibilité pour lui de s'approprier un personnage vierge.


En partant du postulat de l'amnésie de départ, il suffit de répondre aux questions qui sont soulevées pour devoir créer des raisons à tout cela et ainsi développer l'histoire.

D'où le personnage est-il tombé? D'un chariot? Ce chariot l'amenait où? Pourquoi a-t-il réussit à s'enfuir? et ainsi de suite...

Après il suffit que je vois, que je lise n'importe quoi d'intéressant et j'essaye de voir si je peux l'intégrer. Un reportage sur les dholes, ces chiens sauvages d'asie? Hop, dans l'histoire et on voit ce que ça donne! Cela me donne la possibilité de me créer des mini-défis et donc de rendre l'exercice de l'écriture plus intéressant pour moi.


Cette façon de procéder m'amène donc à faire évoluer mon histoire selon les ingrédients que je mets dedans. C'est un peu périlleux, j'avoue, mais je garde ainsi un regard neuf. Je suis moins motivé par les passages obligés et contraint. Bon, j'ai quand même le fil conducteur de l'histoire : un gros méchant, des personnages clés et des événements importants. La fin par contre, j'imagine qu'elle pourra varier en fonction de tout ce que j'aurais pu écrire avant. Des fins alternatives, c'est plutôt une bonne option pour une fiction interactive!


Il ne restait plus qu'à trouver un titre. Les heures bleues, cela ne correspond pas vraiment aux codes de la fantasy mais je voulais pas non plus trop en dire et garder un esprit énigmatique sur ce titre. C'est en parcourant le livre que l'on en découvre un peu plus. Cela influe directement sur les choix à faire, sur l'histoire du personnage. L'heure bleue, c'est l'instant exact où il n'y a pas de différence entre le jour et la nuit. Un moment éphémère à la frontière de la lumière et de l'ombre.





Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • YouTube

©2020 par UTOPIC BOOK.