GARAGE HERMETIQUE, le chaos structuré


Parmi les œuvres qui m'ont donné un déclic, je pense que le Garage hermétique de Moebius m'a ouvert une porte sur une façon nouvelle de travailler. Cette BD n'est sûrement pas la plus connue de Moebius. On connait beaucoup plus l'Incal, ou Blueberry sous son vrai nom Jean Giraud.

Ok, ça date un peu maintenant mais c'est vraiment l'âge d'or de la BD française. Quand on pense que Moebius avait participé à la création graphique d'Alien, ça révèle l'influence de ses créations à l'époque. Blade runner s'est aussi beaucoup inspiré d'une de ses BD : The long tomorrow.



Pour en revenir au Garage hermétique, cette BD relève d'une sorte de défi, ce qui donne un objet inclassable. Le principe étant que Moebius devait dessiner une ou deux pages à chaque sortie du périodique Metal hurlant. A la manière d'un cadavre exquis, où chacun commence une phrase qu'un autre continue, Moebius improvisait son histoire à chaque parution. Logiquement cela aurait du donner quelque chose d'indigeste. Eh bien malgré les cliffhangers, l'arrivée de nouveaux personnages incongrus et les multiples rebondissements illogiques qu'il introduisait au fil de ses envies, tout cela prend sens au bout d'un moment. Ce qui n'était qu'un détail devient la trame dramatique de l'histoire, son sens caché.



Loin d'une histoire linéaire, où tout est prévu et tracé, j'ai compris que le hasard et des contraintes aléatoirement décidées pouvaient être le moteur d'une création plus profonde et plus réaliste. Pas besoin d'aller jusqu'à une œuvre expérimentale pour le comprendre, juste garder en tête que si l'on contraint son imaginaire à être trop logique et attendu, on fait rien de bien nouveau. Distiller un peu d'improbable et essayer d'y retrouver une logique dedans, c'est une piste que je m'efforce de creuser!


Le garage hermétique, Les humanoïdes associés

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • YouTube

©2020 par UTOPIC BOOK.