Echange avec Alcyone, créatrice d'Avalon

Escape Jam #01


Premier projet publié à l'occasion de l'Escape Jam Moyen-Age, Avalon a tout de suite attiré mon attention. L'idée de ce petit échange avec Alcyone, sa créatrice, est de vous partager son processus de création et de vous donner des pistes de réflexion pour la prochaine Escape Jam.



Interview réalisée le 29 janvier 2021

(Les illustrations sont issues de captures d'écran du projet Avalon avec des commentaires d'Alcyone)


Avant de commencer à parler de ton projet, peux-tu nous parler un peu de toi? De tes goûts et de tes passions , histoire de situer un peu ton profil... Fan de JDR? D'escape et d'énigmes? De littérature?


Alors effectivement, j'écris et je crée sur tous types de support depuis à peu près toujours. Ces dernières années j'ai écrit pas mal de textes interactifs sous forme de livres dont vous êtes le héros, des nouvelles plus linéaires, je crée aussi régulièrement des jeux de société (de plateau ou de cartes) à offrir à mes amis. En 2020, j'ai découvert le JDR et j'ai commencé à écrire le mien (univers inédit mais système de jeu inspiré d'un jeu existant) que je fais jouer à un groupe d'amies.

Il y a quelques années, j'ai fait un Master en humanités numériques, spécialisé en littérature numérique, donc j'ai quelques bases en narration interactive notamment que je cherche toujours à développer.


Master en humanités numériques? Ça m'intrigue! Cela consiste en quoi?


Ah ah, une des questions qu'on m'a le plus posée dans la vie je crois.

À l'origine les humanités numériques, ce sont soit l'étude des sciences humaines en s'appuyant sur des outils numériques (dans le cas de la littérature, des outils d'analyse textuelle automatisés par exemple) soit d'étudier l'impact de ces outils numériques sur les domaines concernés par les sciences humaines. C'est extrêmement vaste comme discipline.

Dans mon cas, ça a surtout consisté à étudier l'histoire de la littérature numérique (la poésie animée et la fiction hypertextuelle par exemple) et à créer des dispositifs de littérature numérique seule ou en groupe.


Ok, donc tu es déjà sensible et expérimentée dans le domaine de la fiction interactive! Et curieuse de découvrir de nouveaux challenges!


Exactement!


La structure globale d’Avalon… étonnamment bien rangée.

Qu'est ce qui t'a motivé à participer en particulier à l'Escape Jam?


Déjà, je voulais m'initier à Celestory et m'inscrire dans un cadre précis aide à ne pas trop se disperser ou perdre sa motivation. Avoir une deadline et un thème à respecter, c'était parfait pour commencer et me concentrer sur un projet à mener de bout en bout.

Ensuite, je n'avais jamais conçu d'escape game avant, et en entendant parler j'étais très curieuse de m'essayer à l'exercice. Ça rejoint beaucoup de choses que j'aime faire et c'est un "produit" assez complet qui demande de mettre en place des éléments différents, bref un défi bien varié, difficile de résister !


Est-ce que tu peux nous parler un peu plus de ton projet Avalon? Tu as commencé par quoi?


Avalon est un projet plutôt improvisé... En tout, j'ai passé moins de 5 jours dessus. J'ai immédiatement pensé à un thème arthurien et je n'ai même pas pris le temps d'explorer d'autres possibilités. J'étais trop pressée de me lancer !

Ma première idée était que chacune de mes énigmes soit associées à un chevalier de la Table ronde, et qu'elles soient inspirées de l'histoire ou des caractéristiques de ces chevaliers. Mais quand j'ai commencé à l'écrire, ça a pris une toute autre direction, et j'ai finalement créé une histoire de quête pilotée par un seul personnage.

J'ai un peu suivi le fil de ma pensée, je créais les énigmes quand j'arrivais dans le point de l'aventure où il en fallait une, de manière à ce qu'elles se construisent "naturellement" en fonction du contexte. Ça m'a pas mal facilité la création des énigmes de procéder comme ça, et c'est de toute façon toujours comme ça que je fonctionne.

Utiliser la matière de Bretagne m'a aussi beaucoup facilité le travail : c'est familier pour tout le monde, et niveau mystères et aventure, il y a de quoi piocher!



Ici, on vérifie le temps restant : si le chrono a atteint zéro, on lance la séquence de Game Over. Sinon, le joueur est renvoyé vers la suite du jeu.

Tu as commencé par écrire sur papier pour mettre tes idées à plat ou tu t’es lancée directement sur Celestory?


Je me suis lancée assez vite sur Celestory d'abord, mais quand j'ai eu une idée plus précise d'où j'allais, j'ai refait un détour par le papier pour dresser le squelette de l'escape game et bien sûr concevoir les énigmes. D'habitude, j'écris beaucoup plus sur papier, c'est vraiment comme ça que je mets mes idées en place, mais là, comme c’était la première fois, j'ai eu besoin de voir ma structure évoluer en direct et de pouvoir la manipuler. Et je pouvais me le permettre parce qu'Avalon n'est pas énorme.

Mais pour le projet sur lequel je travaille en ce moment, j'ai commencé à écrire il y a presque deux semaines et je n'ai encore rien mis sur Celestory : cette fois j'attends d'avoir le plus de documents possibles avant de m'y mettre, et je dois vraiment me faire violence pour ne pas céder avant d'avoir atteint l'étape d'écriture que je me suis fixée.


Est-ce tu penses que Celestory a modifié ou influencé ta façon de travailler sur Avalon? Tu parlais d'improvisation maitrisée en quelque sorte, «d'être trop pressée de me lancer» Est-ce que Celestory aide dans ce sens?


Avec Celestory, on s'épargne beaucoup de frustration. Le moindre ajout ou changement est immédiatement effectif et visible. Cela a a plein d'effets positifs : déjà, on ne se décourage pas, et ensuite on a une vraie marge pour essayer et se tromper sans que ça soit grave ou qu'il faille relire pendant des heures pour trouver la source de l'erreur.

Et sinon, la facilité avec laquelle on peut utiliser les variables a vraiment changé mon rapport aux aventures de ce type. Avec des outils comme Twine, que j'utilisais avant, j'aurais dû créer énormément d'embranchements différents pour arriver au même rendu en terme de structure. Là, le travail est divisé, on peut se concentrer sur d'autres aspects.


Illustration des zones cliquables : la zone correspondant à la bonne réponse mène au bloc Succès, tous les autres conduisent vers le bloc Échec puis un retour vers la zone cliquable.

Et tu penses que Celestory est assez facile d’accès pour que beaucoup de monde puisse l’utiliser? Beaucoup ont peur avant de se lancer de ne pas réussir à maîtriser Celestory ou imaginent qu’il faut savoir faire du code.


Bien sûr pour utiliser ce genre d’outils il faut ne pas être totalement hermétique à la «logique informatique» (garder à l’esprit que le programme ne fera jamais que ce que tu lui demandes et dans l’ordre dans lequel tu lui demandes en gros), mais sinon c’est très facile d’accès. L’action principale est de choisir ses blocs et de les agencer de manière à obtenir l’effet qu’on veut, et au pire si on s’est trompé, on les sépare et on essaye autrement. Les exemples proposés par Celestory (notamment celui d’escape game) m’ont bien aidée au début, mais très vite, on saisit la logique et on n’hésite plus à tenter des associations de son côté.


Pour résumer, quel est ton ressenti sur Celestory?


C'est un outil que je n'ai pas fini d'utiliser !

Très intuitif, très satisfaisant à utiliser, et les mises à jour sont assez régulières pour promettre encore de belles choses à l'avenir, et je compte bien suivre ça.

Je suis aussi assez curieuse d'en tester les limites et de trouver de nouveaux formats à créer auxquels on n'aurait pas encore pensé.


Un bloc de choix dans son environnement naturel. Il a été modifié : le dernier choix disponible (« Je soulève la dalle ») n’apparaît que quand on possède un certain indice.

Est ce que tu aurais des conseils à donner à ceux qui voudrait tenter l'aventure de l'Escape Jam?


Se lancer bien sûr, et surtout relire, repasser, revérifier encore et toujours ! Un oubli ou un bloc mal relié est si vite arrivé...

Mais sinon ce genre de format est conçu pour s'amuser, et c'est aussi très amusant à concevoir. Même si vous pensez que concevoir des énigmes, c'est dur, il y a toujours moyen de trouver des inspirations et souvent, elles arrivent d'elles-mêmes quand vous avez une bonne connaissance de votre univers.

Participer en groupe doit être un très bon moyen de rester impliqué et de s'amuser, j'espère que j'aurai l'occasion de le faire pour les prochaines jams.


Oui, j'espère aussi que des équipes vont pouvoir se former! L’équipe idéale pour toi, ce serait quoi? Tu imagines quels types de créatifs ou d'auteurs pour se lancer dans l'Escape Jam?


Hmmm... je dirais que n'importe quelle personne qui a envie de partager des choses, de transmettre un goût, une référence, un univers, a sa place à prendre. Et c'est très bête mais il faut aussi avoir en tête qu'on conçoit un jeu pour que d'autres y jouent, donc il ne faut pas perdre de vue cet objectif.

Dans mon équipe idéale, personne n'hésite à partager ses idées les plus folles. En termes de création, je pense que tout le monde peut avoir sa place dans un projet de ce type : même si vous faites de la poterie ou de la danse, vous pouvez avoir quelque chose à apporter. Ça peut même devenir une contrainte super stimulante ! L'essentiel c'est de s'entendre sur ce qu'on veut transmettre je dirais. Et c'est aussi l'occasion d'essayer de nouvelles choses.


Tu parlais tout à l'heure de ton projet de JDR et de création de jeux de société. Est-ce que l'on peut voir ces projets quelque part? As-tu un site, facebook, insta... où l'on pourrais découvrir ton univers et tes créations?


Non, pas du tout. En fait, ça ne fait que très peu de temps que j'ai réalisé que j'avais créé pas mal de choses différentes ces dernières années, dont certaines dont j'étais fière. J'ai beaucoup de mal à me considérer comme une autrice ou une créatrice, et Avalon est le premier projet que je publie depuis longtemps.


Et sûrement pas le dernier! Tu es motivée par la prochaine Escape Jam?


Je suis super motivée ! J'aimerais bien m'inscrire dans un groupe pour pouvoir continuer à travailler sur mon autre projet en parallèle, mais si je ne peux pas, j'essaierai quand même de proposer quelque chose.


Je garde le suspens pour la prochaine thématique, on dévoilera ça très bientôt!


Merci à Alcyone! Vous pouvez retrouvez Avalon sur la bibliothèque de Celestory ou en passant par ce lien direct.



41 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Formulaire d'abonnement

  • Facebook
  • YouTube

©2020 par UTOPIC BOOK.