Bien démarrer son projet (Aide ESCAPE JAM)

Dernière mise à jour : janv. 18

Loin de vous donner la démarche idéale pour créer son Escape sur Celestory, ce petit article a pour but de vous donner quelques conseils utiles pour bien démarrer.

C'est parfois difficile de se lancer, alors autant avoir en tête quelques façons de faire, après, libre à vous de les suivre ou pas!



Image : Henry & co


Définir son équipe (mode solo)

Avant de vous lancer il peut être utile de trouver des personnes avec qui vous allez travailler. Vous pouvez bien sûr créer entièrement un projet en solo. La difficulté dans ce cas, c'est de se décourager assez vite!

On en a pas toujours conscience mais notre entourage fait déjà partie de l'équipe de création. Ce sont des bêta-testeurs et des conseillers en développement par excellence!


Parler de son projet autour de soi permet d'officialiser la réalisation et de s'assurer de garder la motivation à long terme.

Si des gens suivent votre projet, ils demanderont des news sur les avancées, donneront leur avis et vous encourageront à continuer. N'hésitez pas à vous entourer d'un maximum de personnes avec des avis différents. Vous restez maître de votre projet, il vous suffira de garder les idées qui vous inspirent le plus.


Fabrice Hyber, POF N°65 : Ballon carré, 1998

Définir son équipe (Mode Multijoueur)

Plus qu'un assemblage de talents, il faut surtout trouver des personnes avec qui vous avez des affinités. Il vaut mieux travailler avec une personne avec qui la communication est limpide même si ses compétences sont moindres. Plus vous avez une équipe soudée et plus vous pourrez dépasser vos limites.

Je ne vais pas vous refaire en détail la fameuse parabole footballistique : une équipe constituée des meilleurs joueurs du monde n'arrivera pas à grand chose s'ils ne sont pas capable de jouer en coop.


Les rôles de chacun

Quelques exemples de rôles et des fonctions associées possibles pour un projet :

  • Réalisateur/ Responsable : Organiser, motiver, conception et suivi du projet

  • Auteur/Scénariste : Ecriture, dialogue, background, documentation...

  • Illustrateur : Conception visuels 2D ou 3D, dessins, photos...

  • Designer : Conception et ergonomie de l'interface, navigation, UX...

  • Développeur Celestory : Création des graphes, mise en application des idées...

  • Correcteur/testeur : Correction de l'écriture, des bugs...

  • Community manager : Communication externe, recherche de collaborateurs...

Evidemment, la plupart du temps, une seule personne regroupe toutes ces fonctions mais c'est toujours bien d'avoir ça en tête. Pour les Heures bleues, je travaille souvent en demi-journée avec une de ces casquettes. Une matinée à faire des visuels, une après-midi à corriger les bugs. Cela me permet de rester concentré et de ne pas me disperser.



©Kaboompics.com

Adapter le projet

Orientez votre projet selon vos capacités : Essentiellement littéraire si vous avez des talents en écriture, plus graphique si vous maîtrisez les visuels.

Beaucoup de créateurs (au sens large du terme), compose avec leurs limitations pour orienter leur création. Il s'agit d'une contrainte comme une autre et ce sont les contraintes qui nourrissent la créativité. Vous pouvez par exemple faire que votre personnage principal soit aveugle et écrire une fiction sans image, composée exclusivement de sensations olfactives (à la manière du Parfum de Suskin). Votre projet gagnera beaucoup en originalité!


Esquisser son arborescence

Celestory est assez malléable. Ce n'est pas très compliqué de revenir sur un passage ou de modifier une image. Une bonne technique pour avancer est de faire un squelette de l'ensemble, un brouillon en quelque sorte.

Il suffit de mettre des titres sur les blocs, d'indiquer par mots clés le contenu du texte et de les écrire proprement un fois que l'on a bien avancé.

Cela marche de la même façon pour les images. On utilise des proxy : des images qui correspondent grossièrement à ce que l'on veut. Dès que l'on a ses images finalisées, il suffit de les remplacer. On évite ainsi de couper le flux de travail en restant sur le même type d'action et on est ainsi beaucoup plus productif.


Pour y voir plus clair dans sa structure, il peut être très utile de créer une mindmap. On peut facilement détourner l'usage de Celestory pour faire une carte mentale qui représente les points clés de l'histoire. Il suffit de faire un graphe dédié pour cela, à l'écart du projet.

Les blocs commentaires et les labels se révèlent très utiles dans ce cas!



Il y a pleins de petits outils qui peuvent beaucoup aider mais cela mériterait une petite vidéo!

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout